News

Des ‘polders’ et des ‘oiseaux kiwi’, le long des rails du train Fyra en rade

t2344Pour un certain nombre d'observateurs du pharma, le modèle des polders semble bel et bien revenir à la mode ces derniers temps.


La semaine passée encore, l'un des périodiques de référence du nord du pays titrait qu'à écouter l'un de nos pontes de la Banque nationale, on pourrait éviter pas mal de gaspillages en matière de médicaments, à condition de s'inspirer de la manière de travailler du pharmacien hollandais. Celui-ci délivrerait les médicaments de manière économe, pilule par pilule. Et c'est cela qui devrait permettre de faire pas mal d'économies, par opposition avec la Belgique prodigue, où le pharmacien continuerait à délivrer inutilement des boîtes entières. On ne sait pas vraiment d'où la Banque nationale tire ces informations, et encore moins de quand elles datent. Le Ministère de la Santé, du Bien-être et des Sports hollandais a d'ailleurs depuis des années défini plusieurs directives concernant la taille des conditionnements dans lesquels les médicaments peuvent être proposés ; et celles-ci recommandent en général des tailles de conditionnement permettant de couvrir au minimum un demi mois à trois mois de traitement. Pas tout à fait comme en Belgique, mais tout de même comparable donc.


Et puis il y a encore la politique 'préférentielle', disons la version batave du modèle kiwi. Dont le nom fait référence à cet oiseau coureur étrange, d'ailleurs menacé de disparition. Mais qui reste provisoirement encore bien ancré dans l'assurance maladie hollandaise, où il fait rage. Beaucoup de Belges vivent entretemps du coup avec la conviction selon laquelle le patient hollandais reçoit ses médicaments quasi gratuitement. Mais à regarder de plus près, cette histoire de 'gratuité' tient-elle la route ?

Tribune libre

Médicaments biosimilaires : la Commision européenne publie un guide pour les professionnels des soins de santé et une brochure pour les patients, afin de combler le déficit d’information

biosimilars-molecules-orangeSuite à la publication en 2013 de son document de consensus Ce qu'il faut savoir sur les médicaments biosimilairesla Commission européenne s'adresse en direct aux professionnels des soins de santé et aux patients au travers de deux documents mis à jour :

Création de la Belgian Medicines Verification Organisation (BeMVO) contre les médicaments falisifiés

BeMVo logoLe 12 mai 2017, la Belgian Medicines Verification Organisation (BeMVO) a vu le jour. A partir de février 2019, cette organisation devra garantir que les médicaments qui circulent via les canaux de distribution officiels, ne sont pas falsifiés. Le secteur pharmaceutique belge applique ainsi la Directive européenne sur les médicaments falsifiés.

FeBelGen est l'une des huit associations qui se sont attelées à la création de la BeMVO, dont Pieter Boudrez (Public Affairs Director de FeBelGen) préside le Conseil d'Administration. Jan Depoorter, Secrétaire-Général APB, en est le Vice-Président ; Marc Gryseels, Administrateur délégué BACHI en est le Trésorier. Jean-Pierre Engels est le Directeur des Opérations de la BeMVO.

Site web

Chaque année, 68 millions d’euros d’économies supplémentaires grâce aux nouveaux médicaments génériques

t2538Une récente étude de FeBelGen, l'association regroupant les entreprises de médicaments génériques et biosimilaires implantées en Belgique, démontre que l'introduction de 15 médicaments génériques dans le courant de 2015 et 2016 a permis à l'assurance maladie une économie additionnelle de 68 millions d'euros.

Communiqué de presse

Les biosimilaires peuvent réduire les dépenses en médicaments des hôpitaux

biosimilars-molecules-orangeC'est l'un des principaux messages que la Ministre De Block mettait en évidence dans son courrier adressé récemment aux directions des hôpitaux belges et à leurs comités médico-pharmaceutiques. Message auquel FeBelGen se rallie totalement.

Communiqué de presse